Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Parutions majeures

Publié le par Christiane Milékitch

                --calli...---cm.jpg

 

PARUTIONS

 Livres événements : histoire & modernité.

 

 

 

Luca Barcellona – Take Your Pleasure Seriously :

 

take_your_pleasure-seriously_cover1.jpg

 

Text by Luca Barcellona, Giovanni De Faccio, and Nicola “Dee Mo” Peressoni. Interview by Chaz Bojórquez.

 
19 x 27 cm (7 ½ x 10 ½”)
224 + 32 pages
Over 400 full-color illustrations
Clothbound with poster jacket
English-Italian edition
ISBN: 978-88-98030-00-2
Available November 2012
Retail Price: 68 €

Je viens de le commander & ne puis donc en dire plus pour le moment.

Mais vous pouvez vous faire une idée de la dextérité de l'auteur en allant sur le lien suivant :  http://vimeo.com/54523288 

 ——————————————————————————————————————————————————————————

 

 

Claude Médiavilla, HISTOIRE DE LA CALLIGRAPHIE FRANÇAISE

 

Ce n’est pas tous les jours que l’édition sert ainsi la calligraphie occidentale, mais ces temps-ci c’est dans les grandes largeurs avec deux magnifiques ouvrages aussi différents que complémentaires.  Toute notre calligraphie se raconte en ces deux parutions majeures.
S’il paraît en France environ un millier de livres de cuisine par an – plus ou moins redondants & indispensables-, l’humble calligraphie renaissante ne connaît guère plus d’une dizaine de parutions annuelles hébergées principalement chez Alternatives *- voir entre autres les collections « Grand  pollen«  & « Petit pollen », ainsi que chez Albin Michel **- voir «  Les carnets du calligraphe ».

Certes, dès 1993, Claude Médiavilla avec son« CALLIGRAPHIE », remarquablement édité par L’Imprimerie Nationale, nous avait gratifié d’une « bible » comme on dit : bel ouvrage lui ayant demandé dix ans de recherche & de préparations. Référence indispensable à tous les calligraphes d’occident, amateurs & professionnels, en dépit de quelques manques & faiblesses mégalomaniaques.
Voici donc qu’il récidive avec son « HISTOIRE DE LA CALLIGRAPHIE FRANÇAISE » * (1). Récidive est bien le mot puisqu’on y trouve maintes redites du premier, mais bien mieux illustrées (maints gros plans explicites); on y redécouvre avec bonheur & sous d’autres coutures, les canons des vingt cinq siècles de notre histoire calligraphique.




Puisque c’est ici uniquement de la France qu’il s’agit, on n’y trouve plus les semi-onciales irlandaises, ni la gothique « fraktur » mais on y gagne entre autres, une planche pédagogique de cursive romaine, une autre de lettres Tourneure, des études étayées d’images des graphies gallo-grecques & gallo-romaines; des planches illustrant les écritures transitoires ou en train de se faire telles des carolines vers les gothiques, des gothiques vers les humanistiques ou les chancelières par exemple, -ainsi on évitera de laisser penser qu’un style abouti puisse surgir un beau matin à un carrefour de l’histoire, même s’il est vrai que ce sont les besoins & encouragements des empires & leurs sponsors qui ont souvent fait palpiter la création calligraphique. Bien des variations de rondes, coulées, bâtardes & autres financières typiquement françaises ( un peu trop au regard de leur intérêt artistique limité à mon goût), mais impasse totale sur l’émergeance des calligraphies expressives plus ou moins « gestuelles » de la fin du XX° siècle . Ces dernières mériteraient, il est vrai, un ouvrage à elles seules, …à moins que l’auteur – calligraphe s’y sentant moins à l’aise que dans la quête historique n’ait fait un choix prudent & somme toute respectable.

———————————————————————————————————————————————————————————————

 

 

Brody Neuenschwander, TEXTASY 

 
Mais c’est alors, que survient dans notre paysage éditorial, à quelques semaines d’intervalle, un livre espéré, une monographie très attendue du travail du brugeois d’origine texane: Brody Neuenschwander, titrée: « TEXTASY ».
Bien plus qu’une consolation, un saut quantique dans la calligraphie contemporaine!
La créativité aussi élégante que débridée de cet artiste introduit dans les commencements de son livre quelques traces & tâches évoquant les recherches actuelles des calligraphes japonais, continue avec ses grands travaux sur papier (superpositions de transparences, collages, matières griffées à base de chaux, vestiges calligraphiques & couleurs fluo), puis se renouvelle sur des formes sculptées….


La dernière partie de l’ouvrage est consacrée aux nombreuses collaborations filmiques, vidéos, opéras, événements & autres installations scéniques avec l’audacieux cinéaste très reconnu qu’est Peter Greeneway. Dès 1991, vidéo baroque sur des textes de Shakespeare : c’est           "Prospero’s book  où la calligraphie n’est pas illustrative mais héroïne chorégraphiante, art visuel à part entière; un film, le plus connu peut-être, pour donner au corps humain, parchemin vivant, la dimension du livre comme support érotique & fantasmatique de l’art du trait japonais & occidental : c’est « The pillow book » en 1996 ; un opéra de Darius Milhau sur Christophe Colomb en 1998 où l’écriture en train de se faire & projetée sur le fond de scène s'inscrit aussi sur les artistes ; un autre sur Vermeer en 99 ; « Writing on water » projection sur trois écrans géants pendant un concert ; en 2000, à Bologne, ce sont les murs d’une ville qui s’offrent comme les pages d’un livre à calligraphier les siècles de sa propre histoire, en images entrecroisées d‘une quarantaine d’écritures puisées dans ses archives….& voilà possible la culture élitiste au cœur des places populaires ! Une révolution pour la calligraphie !

Brody Neuenschwander, pour qui les calligraphies historiques n’ont plus de secret depuis longtemps a ouvert des voies de renouvellement à l’art du trait, loin des sentiers battus, loin des fonctionnalités convenues, des décorations de salon, avec ou sans lisibilité alphabétique.

À travers la sensation, avec lui, le trait fait sens. Restriction faite, la seule, de la page "Roland Bart..." ou ni le graphisme ni le sens ne m'atteignent; provocation anti-art de salon? Sans doute, mais la sensation n'est pas agréable.
« TEXTASY » *(2) un beau livre relié-toilé, au design soigné offre aussi quelques clins d’œil espiègles tels: pages déchirées, morceau de calligraphie scotché sur la page ; il réjouit le lecteur en alliant humour & grande classe, sincérité & ambition pour notre temps. Un régal.

——————————————————————————————————————————————————————————————————


* Éditions Alternatives : www.editionsalternatives.com

 
** Éditions Albin Michel : www.albin-michel-.fr. 25 € couverture souple.

(1) : « HISTOIRE DE LA CALLIGRAPHIE FRANçAISE »  relié, 335 pages, ISBN : 2-226-17283-1 ; 85 € - édité par Albin Michel , www.albin-michel.fr

(2) : TEXTASY, relié,163 pages, ISBN : 9-0773-6259-2 ; 70 € (certaines librairies accordent 5%) ; édité par Toohcsmi en Belgique, aussi ne rentrant pas chez les distributeurs français, ce sont les librairies anglaises, telles « Book in bar » à Aix en Provence qui ne vous demanderont pas les 6 € de frais de port.En 2013, je crains fort qu'il ne soit épuisé; seul Brody en possèderait encore quelques exemplaires ...? 

Commenter cet article